Les essentiels de la certification mcse

En entrant dans le monde de la technologie de l’information, une personne doit prouver qu’elle possède les compétences et connaissances relatives à ce secteur. Pour ce faire, la détention d’une certification spécifique est requise. Elle s’obtient suite à la réussite d’examens concernant souvent la gestion du système d’opération Microsoft Windows NT et du networking. Elle peut aussi être effectuée via un entraînement sur le site web de Microsoft.

Que faut-il avoir ?

La certification MCSE (Microsoft Certified Solutions Expert en anglais) est un moyen pour prouver qu’une personne détient les capacités nécessaires pour gérer certains d’IT.
Selon la qualification que l’on souhaite avoir, divers types de certifications sont au rendez-vous. On en compte notamment 6 qui sont :
• Application de gestion, elle concerne toute technologie touchant Microsoft Dynamics 365.
• Mobilité, destinée à celui ou celle qui souhaite être technicien de support bureaucratique.
• Plateforme de Nuage et Infrastructure, se concentre sur la gestion des systèmes, du cloud ainsi que de la virtualisation.
• Core et Infrastructure, pour ce qui souhaite prouver leur capacité à gérer la mise en réseau et les identités.
• Productivité, visant principalement à améliorer le niveau de sécurité en réduisant en partie la perte des données
• Gestion et analyse des données, touche les compétences en gérance SQL

L’organisation des épreuves

Le temps qu’il fallait pour obtenir ce type d’authentification peut varier en fonction de l’expérience et de l’éducation reçue ultérieurement. Dans la majeure partie du temps, on estime qu’il est nécessaire d’avoir au moins 2 voire 3 ans d’expérience en travaillant sur un logiciel avant de faire les examens.
Il est à rappeler qu’il y a 7 épreuves à passer, comportant approximativement 50 questions chacune. Elles s’organisent comme suit :
• 4 examens principaux portant sur les systèmes de réseau ;
• Un examen concernant les systèmes d’opération client ;
• Un test sur le design ;
• Un examen facultatif.

Combien cela coûte-t-il pour se faire certifier ?

Les épreuves ne sont pas gratuites. Celles-ci coûtent généralement 150 à 165 $ par examen.
De temps en temps, Microsoft propose des offres spéciales ainsi que des réductions pouvant impacter le coût de l’inscription aux épreuves. Ces dernières ont la réputation d’être difficiles et complexes, ce qui fait que les chances de les réussir la première fois sont faibles. Néanmoins, il arrive des fois que l’option de les refaire soit disponible. Ainsi, cela ne nécessitera pas de payer qu’une fraction du coût initial, permettant de faire quelques économies.
Pour obtenir ce genre de certification, il faut savoir faire l’équilibre entre expérience professionnelle et préparation adéquate.